Il avait annoncé un travail de réflexion sur la manière de « faire et être en Église ». Avant de faire travailler les évêques du monde entier, il a décidé d’ouvrir un chemin d’écoute, de prière et de dialogue pour nous tous ! Nos évêques se sont fait le relais de cette demande.

Pour lire le document préparatoire du Vatican : https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2021-09/texte-lu-en-francais.html
Le document joint en présente les grandes lignes.

Les grandes lignes de la démarche bruxelloise et les propositions pour notre Unité pastorale.
Ce que nous demandent nos évêques sur Bruxelles
Allons à la rencontre du plus possible de personnes, plus ou moins liées à l’Église : dans les UP, mais aussi dans les écoles, mouvements de jeunesse, aumôneries de prison, maisons de repos etc. L’essentiel est dans l’écoute réciproque. Ne restons pas cloisonnés dans nos équipes, mais mélangeons-nous pour enrichir au maximum nos échanges. N’ayons pas peur d’inviter voisins ou amis à ces échanges ! Ce chemin se vivra en trois phases de rencontres, pour finir par un temps de fête et de célébration le 4 juin.
Première phase  : entre le 17 octobre et Noël. , une rencontre ou des rencontres soit sur les thèmes proposés par le Pape François, soit plus largement sur ce que nous avons vécu, ce que nous vivons, aujourd’hui sur Bruxelles. « Comment vivons-nous notre foi, au quotidien ? ce qui m’aide, ce qui est plus difficile… ». Les réponses sont synthétisées par groupe, en une page, et envoyées au Centre pastoral. Deuxième phase : entre début janvier et mi-février 2022, une ou des rencontres sur la question « que rêvons-nous pour l’Église de Bruxelles ? » À nouveau, les réponses sont synthétisées et envoyées au Centre pastoral.
Troisième phase : entre début mars et mi-avril 2022, une rencontre sur la question « ces rêves, comment pourrions-nous en faire une réalité ?

Les propositions du Kerkebeek :
Trois lundis à 20h15 à Ste-Suzanne : Sur les questions proposées par le pape François, après la pause spirituelle à 19h00, et le temps convivial souper/tartines à 19h30. Selon le nombre et le désir des participants, un des thèmes pourra être privilégié.
Lundi 22 novembre :
Les compagnons de voyage. Une Église synodale, en annonçant l’Évangile, « marche ensemble » : comment ce « marcher ensemble » se réalise-t-il aujourd’hui dans votre Église particulière ? Quels sont les compagnons de voyage avec qui nous cheminons, même en dehors du cercle ecclésial ? Quelles personnes ou quels groupes sont laissés à la marge, expressément ou de fait ?
Coresponsables dans la mission. De quelles manière chaque baptisé est-il convoqué à être un acteur de la mission ? Comment la communauté soutient ceux et celles qui sont engagés dans un service au sein de la société (engagement social, politique, dans la promotion des droits humains, la sauvegarde de la Maison commune, la recherche scientifique, l’enseignement…) ? Comment la communauté aide-t-elle à vivre ces engagements dans une dynamique missionnaire ?

Lundi 29 novembre : Célébrer. « Marcher ensemble » n’est possible que si ce chemin repose sur l’écoute communautaire de la Parole de Dieu et la célébration de l’eucharistie. Comment nos manières de célébrer nous aident-elles à marcher ensemble ? Quelles sont nos aspirations ? Comment encourageons-nous la participation active de tous les fidèles à la liturgie ? Comment envisageons-nous les ministères ?
Prendre la parole et dialoguer dans la société. Quand et comment réussissons-nous à dire ce qui nous tient à cœur ? Quels sont les lieux et les modalités de dialogue au sein de notre Église locale ? Comment entrons-nous en dialogue avec nos contemporains, avec ceux et celles d’autres convictions religieuses ?

Lundi 6 décembre : Ecouter Envers qui notre Église a-t-elle « un manque d’écoute » ? Comment les laïcs sont-ils écoutés dans l’Église ? Quelle place occupe la voix des minorités ? Quels préjugés et stéréotypes font obstacle à notre écoute ? Quand et comment écoutons-nous le contexte social, le monde ?
Autorité, participation, discerner et décider. Comment est exercée l’autorité au sein de notre Église locale ? Quelles sont les pratiques de travail en équipe et de cores ponsabilité ? Comment sont encouragés les ministères laïques et la prise de responsabilité de la part des fidèles ? Comment favorisons-nous la participation de tous aux décisions au sein de communautés structurées d’une manière hiérarchique ? Comment conjuguons-nous la phase consultative et la phase délibérative, le processus menant à la prise de décision (decision making) et le moment de la décision (decision-taking) ? De quelle façon et avec quels instruments encourageons-nous la transparence et la responsabilité (accountability) ?

Mardi 23 novembre de 13h00 à 17h00 - Sainte-Famille . Temps d’écoute et de dialogue avec les personnes de passage dans « le Paradis » à partir des questions : - comment est-ce que je vis ma foi aujourd’hui à Bruxelles ? ce qui m’aide, ce qui est plus difficile…… - comment je suis en lien avec l’Église, d’autres chrétiens ?

Samedi 11 décembre de 16h15 à 17h00 - Notre-Dame et dimanche 12 décembre de 17h15 à 18h00 - Ste-Famille. Lors des temps de rencontres avant les « messes KT », paroissiens et parents de la catéchèse pourront s’écouter et dialoguer sur les thèmes - Une Église synodale, en annonçant l’Évangile, « marche ensemble » : comment ce « marcher ensemble » se réalise-t-il aujourd’hui pour moi ? - Comment est-ce que je vis ma foi aujourd’hui à Bruxelles ? ce qui m’aide, ce qui est plus difficile……
Par ailleurs, la thématique sera travaillée par les jeunes du groupe des Disciples, lors de leur premier week-end

Synode 2021 du Vatican